Se préparer à l’intégration de l’éditeur « Gutenberg » dans nos thèmes.
 

Introduction

Voici la version PDF de la présentation que j’ai donnée lors du meetup de WP Paris du 28/06/2018.

Vous pouvez également utiliser l’extension GutenSlides et importer le fichier assets/2018-06-28-slides.xml depuis le menu de l’outil d’importation de votre WordPress. Certains blocks nécessiteront l’activation de l’extension GutenBlocks.
 

L’éditeur « moderne » du projet Gutenberg ?



L’éditeur moderne, comme je l’appelle, c’est l’assemblage de :
1️⃣ L’API des Blocs du projet de Gutenberg qui introduit une nouvelle unité de contenu pour le champ post_content de la table des types de contenu wp_posts.
👩‍🏫 La librairie Open Source React (de l’organisation Facebook open source) sur laquelle se repose l’interface utilisateur de l’éditeur moderne pour composer l’ensemble des blocs d’un type de contenu.
🗣️ La WordPress Rest API grâce à laquelle l’éditeur dialogue et assure la persistance de nos compositions avec et dans la base de données de notre site.

C’est la façon « moderne » de rédiger des contenus dans notre site WordPress. 
 

Le bloc : un nouveau Standard de « stockage »


Cette Standardisation « non-destructive » de la manière de stocker les fragments du contenu des articles et des pages permet :

👗 de déduire plus facilement la mise en forme à leur appliquer,

☮️ d’améliorer terme) la compatibilité des extensions entre elles.

🔙 de rester compatible avec l’éditeur classique.
 

Les parisien·ne·s se préparent depuis février 2018

C’est ma deuxième intervention sur Gutenberg, lors de notre meetup de février :

🎼 j’avais abordé cette rupture « non-destructive » qu’allait introduire l’éditeur moderne du projet Gutenberg par rapport aux 10 années de stabilité que nous avons connu dans notre interface d’édition des contenus constituée de l’éditeur classique et de ses boîtes complémentaires ou « metaboxes ».
🤹‍♀️ J’avais également insisté sur l’avantage de retrouver l’intégralité du contenu dans un endroit unique par rapport au risque d’éparpillement que fait peser l’utilisation des champs personnalisés (ou « post_metas » dans le jargon des initiés) lorsque ces champs personnalisés sont utilisés pour stocker des portions de contenus.


🌍 Comme partout dans le monde ! Les meetups et les WordCamps WordPress ont joué, joue et jouerons un rôle essentiel dans l’évangélisation de cette innovation de rupture quant à la rédaction de nos contenus. La communauté dans son ensemble se mobilise en organisant de nombreuses conférences, ateliers, contributor days, ou tests d’utilisation. 
🍔 On s’est même amusé à jouer au puzzle avec des blocs lors de notre 10e WordCamp à Paris.
 

Matt Mullenweg sur Gutenberg au WCEU 2018


Revivre la présentation de Matt.