🕋 Chercheurs futés et mal famés

بَاحثون مُتنطِّعون مُرِيبون دُونَ شائبة صدق ولا جدارة 


 

Prétendus professeurs n'étant même pas élèves
Qui délirent sans scrupule, ne suivant que leurs rêves
Pour salir l'excellence méritoire des prophètes,
Des Lieux-Saints qui sont chers aux croyants et ascètes:

Qu’ils soient orientalistes, bouquinistes affairistes
Ou documentalistes surfant à l’improviste…
Je méprise ces farceurs sans sérieux, arrivistes,
Qui se cherchent un renom dans un piètre jeu de whist

Vous fouillez sans relâche, diable au corps et dans l'âme, 
Sous les tertres funéraires des pieux hommes et des dames,
Tels des guêpes enthousiastes, rancunières, pleins de fiel
Qui jalousent aux abeilles et la ruche et le miel, 

Pensez-vous que vos dards, débordant du venin 
Du mensonge, peuvent honnir la grandeur de nos saints ?
Vous ne faites pas le poids face aux maîtres que vous huez
Ni en science ni en foi, de qui donc vous vous jouez ?

Vous forgez, fabriquez et créez de toutes pièces 
Des preuves contrefaites pour que la Mecque s'affaisse 
Vous pensez dénicher soi-disant des secrets 
Afin de profaner sa mémoire si sacrée

Pensez-vous que vos vases, vos fossiles et ossuaires
Découverts dans le doute après des millénaires
Que vous faites redorer d'hypothèses réfutées
Pourraient représenter une tout autre vérité ?

Pensez vous que vos fouilles, vos volumes et musées 
Pourraient donc inculper ceux que vous accusez ?
Accusez-vous vous-mêmes de vos propres défauts 
Et laissez la mémoire des prophètes au repos 

Cessez de colporter conjectures, calomnie 
Inventions fallacieuses et usages de vilenie 
Même si vous aviez d'eux un semblant d'attirail
Vous n'en aurez jamais le statut et la taille 

Vous n'êtes pas les premiers lutins insignifiants
À vouloir tutoyer l'excellence des Géants.
Auriez-vous le loisir d'accéder aux hauts cieux 
Vous diriez la même chose des Archanges et de Dieu.