Meetup Design de consensus

 Lisez Moi

 
Ce document - initié par Xavier Coadic - réunit les éléments de réflexions, de tatonnement, de documentation (...) sur le design de (processus de) consensus. Cette exploration (en cours) est née de la rencontre avec Antoine lors de sa soutenance de thèse (précédant Open City Lab). Il a été abondamment jardiné sur la dernière semaine de la Biennale de Design à Saint-Etienne
 
"On ne peut pas opérer de nouvelles organisations avec une idéologie de l'Ancien Monde".

 

 1- Meetups

 
04/03/2017
 
  • Présent.e.s
  • Anton Deums
  • Romane Desvaux
  • Xavier Coadic
  • Yann Heurtaux
  • Sylvia Fredriksson
  • Simon Laurent
  • Emmaniel Laurent
  • Tiphaine Kazi-Tani
  • Yoann Duriaux
  • Antoine Burret
  • Nicolas Loubet
  • Rieul Techer
  • Simon Sarazin
 
  • Historique
  • Xavier a initié cette réflexion pour le du Biome. Il a constaté plusieurs types de consensus. Selon lui, la pratique du design est levier de solution.s (soutenable.s et durable.s).
 
  • Discussion

  • Tiphaine : le design doit permettre les solutions divergentes (cf. Nigel Cross 'Designerly Ways of Knowing'). Comment on donne la parole aux personnes qui en sont systémiquement éloignée.e.s dans ses schémas collégiaux (e.g. les personnes qui se revendiquent queer) ?
 
  • Yann : à priori, il est possible de tester plusieurs solutions, par itération(s) respective(s).
 
  • Xavier : besoin de doc de contexte. Qu'est-ce qui a fait la rencontre ? L'émergence ? Il y a besoin d'une "mise à niveau de disponibilité égale" de la documentation de contexte.
 
  • Sylvia : comment apporte un éclairage sur la gouvernance de l'expérience tiers-lieux ? Besoin de faire une documentation de l'état actuel de la gouvernance (des tiers-lieux impliqués)
 
  • Yoann : besoin de former aux pratiques de Git  (en fait du langage markdown ). Envie de passer à la phase 2 (et de sortir de MediaWiki). Important enrichir / entretenir Movilab ! 
 
  • Pauline : confronté à un problème de gouvernance dans le montage d'un tiers-lieu. Constate un différend de diagnostic (sur les frictons / problèmes). S'interroge sur comment on fait...
 
  • Xavier : soumet 2 outils : la « matrice informationnelle » + le processus Git qui permettent de: 1/ situer le contexte de la contribution 2/ d'expliciter les moment de dissensus 3/ de permettre des propositions de contribution je veux changer la loi, les statuts, etc. ») ;soit le changement sur le master est accepté, soit ça forke —> soit on peut revenir en arrière si ça se met à déconner ? ou, qui, quoi porte de la responsabilité ? Ce type d’arborescence permet d’identifier les moments et les situations problématiques, corriger, implémenter, etc.
 
  • Simon S. : dans le cas de la Coroutine (tiers-lieu à Lille), le processus de décision a été explicité le jour où il a fallu exclure quelqu'un (pour des raisons de comportement malveillant) Simon encourage à être TRES attentif et vigilant sur les contextes de décision(s) (e.g. être attentif à ce qu'il y ait un max de membres présents pour engager des chartes, réglements, etc). Dans le cas de la Coroutine, une instance Loomio a été mise en place. Cela permet de détecter les blocages. Doc résumé sur la gouvernance à ce sujet.